Peter Happé

"All mine own folly": The Function of Folly in The Winter's Tale

[Résumé]

Tandis que Shakespeare affirme parfois l’omniprésence de la folie dans des comédies, tout comme dans des tragédies, son développement du concept dans The Winter’s Tale (Le conte d’hiver) est plus restreint. La folie y est associée principalement à Leontes, qui dans la première partie de la pièce est révélé comme étant un fou tragique, et dans la deuxième partie à Autolycus, qui exploite la folie d’autrui. Une comparaison avec Pandosto, par Thomas Greene, montre que Shakespeare y trouva de la folie abondamment illustrée mais dans un mode tragique tournant autour de la jalousie. La structure de la pièce, avec sa transition de la tragédie à la comédie, nous montre que Shakespeare a opéré une modification fondamentale dans sa source, en y ajoutant beaucoup sur la folie issue de sa propre invention. Cet article se penche sur les changements qu’a opérés Shakespeare en adaptant le récit à la scène et insiste sur le lien entre sa théâtralisation de la folie et sa décision remarquable concernant la structure de la pièce.

 

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta9/fichiers/pdf/Happe.pdf