Marie-Hélène Besnault

Telling, Showing and Interpreting Mad Discourse in Renaissance Drama

[Résumé]

Les scènes de folie abondent à la Renaissance. La façon dont elles sont décrites par des témoins sur scène, ou par l’auteur et ses éditeurs dans les indications scéniques, nous éclaire sur le jeu des acteurs et les différentes interprétations possibles. à l’aide de renseignements sur l’approche contemporaine de cette pathologie, et en particulier d’extraits de l’Anatomie de la mélancolie de Robert Burton, cet article se propose de suppléer le manque d’indications claires ou de compléter les indications implicites trouvées dans les textes. L’objectif est de rendre plus vivantes, aux yeux du lecteur moderne, les scènes de folie où le discours corporel et les modalisations vocales ont au moins autant d’importance que les paroles dites par le comédien. Il va sans dire que l’art des acteurs joue un rôle primordial.

 

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta11/fichiers/pdf/Besnault.pdf