Bob Godfrey

Melancholy and the Folly of Love

[Résumé]

Robert Burton écrivit dans son Anatomie de la mélancolie (1621) que la folie, la mélancolie et la démence n’étaient que différents noms pour une seule et même maladie relevant du délire. Une forme de ce délire, à laquelle Burton consacra beaucoup d’attention, est la mélancolie de l’amour. C’est à la lumière des idées de Burton que cet article considère la manière dont plusieurs dramaturges abordaient les états extrêmes de l’amour au XVIe siècle et au début du XVIIe. Il se concentre sur The Lover’s Melancholy (La melancolie de l’amoureux) par John Ford, une pièce évidemment conçue pour illustrer les arguments de Burton.

 

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta11/fichiers/pdf/Godfrey.pdf