Sarah Carpenter

Laughter and Sin: Vice Families in Tudor Interludes.

[Résumé]

Outre la figure dominante du soi-disant « Vice », plusieurs interludes du théâtre Tudor présentent des groupes rapprochés de personnages vicieux qui revendiquent des liens familiaux. De tels groupes peuvent être compris en termes de la psychologie et de la théologie du péché, mais plus immédiatement ils se prêtent à des routines comiques vivaces et à des techniques visant à interagir avec les spectateurs. Les « vices » et « familles » vicieuses sont hautement révélateurs des pratiques de la scène comique, mais ils façonnent aussi les réponses des spectateurs aux aspects moraux des pièces. Cet essai se sert d’analogies avec les pratiques de comiques modernes « stand-up » pour explorer les implications complexes du rire produit par les « vices ».

      

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta11/fichiers/pdf/Carpenter.pdf