John J. McGavin

Close Kin to a Clean Fool: Robert Armin’s Account of Jack Miller.

[Résumé]

Cet article aborde la diversité de fonctions littéraires présentes dans l’œuvre de Robert Armin, Foole upon Foole, puis se concentre sur les deux derniers récits concernant le « cleane foole [fou net] », Jack Miller d’Evesham. Dans ces anecdotes mythologisantes, très densément tissées, Armin passe au-delà des buts de divertissement et de l’instruction qu’on rencontre habituellement dans des discussions de la folie, pour explorer une relation plus profonde entre le fou naturel et les lois de la nature. La troisième histoire montre que ces lois peuvent être suspendues, de façon mystérieuse, afin d’assurer la sécurité du fou, ce qui limite le lien potentiel entre le fou et le reste de l’humanité. Toutefois, la quatrième histoire montre que d’autres forces physiologiques impliquent le fou dans une lutte primaire et viscérale avec ceux qui jouissent de lui, ou qui l’exploitent. C’est dans cette lutte fondamentale, plutôt que dans l’idée traditionnelle de la folie universelle, que le lien entre la folie et l’humanité en général se manifeste plus clairement.

 

 

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta11/fichiers/pdf/McGavin.pdf