Donald Beecher

John Marston’s The Fawn, the “Other” Self, and the Problem of Belief pp. 273-290

[Résumé]

Le portrait que fait John Marston d'un duc déguisé dans The Fawn est une création théâtrale. Mais, sous l'homme qui se met en vacance pour vivre des fredaines dans une cour du voisinage, se dissimule le personnage du "trickster" créateur d'intrigue, vu sur un mode satirique. Il est également le personnage du "malcontent" qui, rejetant les devoirs de sa charge, nous confesse ses états d'âme et projets.
Les spécialistes des sciences cognitives appellent "folk psychology" les stratégies nous permettant de mesurer et transcrire les états d'âme et projets d'autrui, se désolant de notre incapacité à interpréter ces états en termes plus scientifiques.
La question posée ici est celle de savoir si nous sommes également tributaires des mêmes mécanismes pour déchiffrer les personnages de théâtre, malgré l'univers artificiel de l'imaginaire dans lequel ils se situent. Beaucoup se scandaliseront de ce que mon article considère que nous n'avons pas d'autre choix que de traiter, à cet égard, ces personnages dans les mêmes termes de "personnalité" dont nous usons dans la vie de tous les jours. Au motif que le cerveau ne possède pas de mécanismes pour approcher l'intentionnalité sur des bases ontologiques différentes.

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/theta7/fichiers/pdf/beecher.pdf