Roberta Mullini

“A shrewd knave and an unhappy”: The Fool in All’s Well that Ends Well pp. 259-272

[Résumé]

Les fous de Shakespeare sont des exemples parfaits du personnage “dedans/dehors”, étant donné leur origine dans la culture du Moyen Âge tardif et de la période pré-moderne. Le fou occupe une place équivoque, à moitié entre personnage et commentateur, capable d’observer et de critiquer les événements de l’intrigue.
Lavatch, délaissé par son feu maître comme survivant d’un ancien ordre social, n’est guère toléré par la cour de Rosillon à cause de ses commentaires aigres et son comportement non-conformiste. Il incarne plusieurs qualités d’autres fous précédents, mais il incorpore aussi quelques aspects novateurs, surtout une amertume magistrale qui le fait réagir aux événements de l'intrigue comme une voix “hors-champ” prophétique et sarcastique.

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/theta7/fichiers/pdf/mullini.pdf