Greg Walker

Spoiling the Play?: The Motif of Dramatic Intrusion in Medwall and Lindsay pp. 179-196

[Résumé]

L'article examine les conséquences dramatiques créées lorsque des personnages semblent passer la barrière séparant scène et auditoire dans des "interludes" du début du XVIe siècle. Ces intrus et intermédiaires entre univers de la fiction et univers du spectateur créent des problèmes d'interprétation à la fois pour les publics de l'époque et la critique d'aujourd'hui. A l'inverse des interactions entre scène et salle dues aux personnages tels que Vices ou "Expositeurs" au rôle très formalisé, ces "intrus" sont porteurs d' une dynamique puissante, qui semble hautement subversive et qui leur est propre. Dans cet article je considère deux exemples spécifiques de ce procédé dans sa mise en oeuvre, d'abord dans l'interlude de Henry Medwall, Fulgens and Lucres, de la fin du XVe siècle, puis dans la pièce de Sir David Lindsay, Ane Satyre of The Thrie Estaitis (1552-4). J'y prends aussi en compte divers débats classiques et humanistes sur les effets subversifs qu'ont sur l'auditoire les intrusions de membres du public dans des pièces, et certains témoignages d'époque relatifs à ce procédé quand il a été mis en acte, afin de suggérer certains des effets et des conséquences qu'exploraient les auteurs dans ces deux pièces, très différentes mais également novatrices.

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/theta7/fichiers/pdf/walker.pdf