Richard Hillman

Speaking of Miracles: Seeing, Believing — and Hearing

[Résumé]

Lorsqu’on ajoute « vous croyez ? » à l’axiome proposé, en produisant ainsi un effet déstabilisant, la question complémentaire peut se poser de savoir jusqu’où ce qu’on croit dépend de ce qu’on entend. S’agissant du théâtre Tudor, la problématique englobe tout ce qui va de la tendance qu’avait l’époque à préférer « entendre » plutôt que « voir » une pièce, jusqu’à l’énorme série de problèmes liés à l’iconoclasme de la Réforme et l’opposition au théâtre. L’article suggère que, en contraste affiché avec ce que présume le théâtre médiéval, celui des Tudor fait passer le problème de la vertu persuasive du spectacle très exactement selon l’axe qui sépare voir et entendre. L’article considère divers aspects de ce phénomène dans des textes qui vont de l’œuvre du Maître de Wakefield jusqu’aux dernières pièces romanesques de Shakespeare, avec, au passage, quelques exemples tirés du théâtre français.

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/theta8/fichiers/pdf/hillman.pdf