Richard Hillman

“No debate, please, we’re British”: Circumventing and Reinventing Politics on the Early English Stage

[Résumé]

Partant des représentations médiévales, en France et en Angleterre, des procès de paradis, débats entre Justice et Miséricorde, l’article retrace l’écart qui s’ouvre au long du seizième siècle entre la représentation que le théâtre des deux pays donne des débats formels sur les problèmes politiques, et la suite  pratique qu’ont, ou n’ont pas, ces débats dans la réalité des choses. D’un côté, la tragédie française traite de la tyrannie et met le plus communément du monde au centre du débat le conflit clémence / rigueur, tandis que, d’autre part, le théâtre anglais évite de débattre ouvertement de cette question ou d’autres tout aussi sensibles. Mais, à l’inverse, ces débats menés sur la scène française tendent à masquer l’orthodoxie de la pensée et une soumission passive, alors qu’il est possible de montrer que les réticences et tergiversations observées sur la scène anglaise accompagnent l’éclosion de formes de commentaire politique moins virulentes mais potentiellement plus subversives.

 

[Download article]

http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/publications/Theta9/fichiers/pdf/hillman.pdf